à l'envers, co­fondé par Benoit Gasnier et Julie Seiller, travaille depuis 1998 à la création d'un théâtre d’expérience, un théâtre sensoriel. Privilégiant les dramaturgies non textuelles, ces créations sont des expérimentations du temps, de l'espace, des sens et de la relation. à l'envers développe des formes artistiques interrogeant la relation aux spectateurs à travers deux espaces de travail : l'atelier des créations et le Centre d'Art Relationnel.
à l'envers, co­fondé par Benoit Gasnier et Julie Seiller, travaille depuis 1998 à la création d'un théâtre d’expérience, un théâtre sensoriel. Privilégiant les dramaturgies non textuelles, ces créations sont des expérimentations du temps, de l'espace, des sens et de la relation.à l'envers développe des formes artistiques interrogeant la relation aux spectateurs à travers deux espaces de travail : l'atelier des créations et le Centre d'Art Relationnel.

 

 

L'atelier des créations est l'espace de création de création de Benoit Gasnier et Julie Seiller. Ils explorent ce qui relève de la poétique des sens et leur recherche s'attache à étudier la relation entre les langages sensoriels, ceux de la mémoire du corps et la création théâtrale.

Au cœur de l'interrogation se pose la question de la place du spectateur dans l'espace qu'il soit plateau de théâtre ou espace public.

 

 

Le Centre d'Art Relationnel est un espace de création collaboratif, réfléchissant à la relation des artistes à un territoire.

Territoire géographique et territoire humain.

à l'envers questionne au travers de ce projet l'implication artistique collective dans la mise en œuvre d'un projet artistique pour les territoires.