bivouac Islande

Expédition pour une cartographie de l'intime

 

Création le 29 septembre 2019 - Les Bons jours - Au bout du plongeoir - Thorigné Fouillard - 35

 

Pendant et en retour d'une expédition marchée, une création collective a vu le jour. 

Des matériaux personnels - journaux de bord ( papier, photo, son, vidéo ) compilés sont mis à l'oeuvre pour réaliser une installation sensible, une invitation au voyage à tarvers la parole 9 jeunes, 2 artistes, et 4 professionnels éducateurs. 

A l'issu de cette expérience et en parallèle aux résitutions publiques, 3 ouvrages voient le jour en 2020

Un documentaire sonore est réalisé en partenariat avec France Culture, par Anna Buy, réalisatrice.

Un ouvrage vidéo est réalisé par Erick Deroost, plasticien.

Un ouvrage graphique papier est réalié par Julie Seiller et Erick Deroost.

 

 

On ne part pas pour rien.

 

Etre dehors, c'est comme quand juste un tapis de fougères, 3 ficelles et un drap nous suffisaient pour revivre. Bivouaquer c'est être le cow boy qui s'enfonce dans sa quête de liberté, c'est sentir la terre, les bestioles, et la peau qui réveillent nos peurs et nos fantasmes, ou juste prendre l'air comme disait une grand-mère, prendre l'air et ce qu'il contient, encore de liberté. Un vent, une brume, une rosée qui se transforment en roman d'aventure... Il y a un processus, un fil, qui se déroule, et s'étend tout au long de cette aventure mutuelle et pourtant intérieure. Ca peut ressembler à un voyage initiatique. Qu'on le sache ou non, qu'on le veuille ou non, on se rappellera qu'on ne part pas pour rien. Pour franchir les frontières. S’affranchir. Et arriver à la fin en héros. Héros de cette aventure commune.

 

Nous sommes donc partis ensemble sans se connaitre vraiment, pour certains c’était une première fois en avion, c’était  franchir une frontière nouvelle. Devenir explorateur de territoires géographiques et intimes nouveaux. Nouveauté, inconnu, appréhension, excitation, rêverie.

Comment cartographier, inventorier, rendre compte de ces territoires avec ce qu’ils comportent d’horizons, impasses, questions, étrangeté et aussi lassitude ? Le chemin que nous avons dessiné ensemble a fait le récit de nos transformations. C’est un tracé sonore, photographie, graphique qui compose une carte singulière. 

 

 

Avec

Julie Seiller - conceptrice et artiste marcheuse

Erick Deroost - photographe et vidéaste marcheur

Josep Gislason - guide marcheur

Anna Buy - documentariste sonore marcheuse

Nicolas Burban - Tony Codefroy - Aurélie Lempérière et Sébastien Ferron - éducateurs marcheurs

Zoé - Patrick - Maxime - Melissa - Kilian - Alexis - Sakina - Aurore - Kezac - jeunes marcheurs

 

 

Production à l’envers. 

Projet réalisé en collaboration avec les PEP 35 : le Foyer La Passerelle de St Malo, la Maison de l'enfance de Carcé à Bruz, la Maison de Gannedel Sixt sur Iff, Vent du sud à Redon.

En partenariat avec Au bout du plongeoir.

En partenariat avec Radio France - France Culture et France Inter.

Projet soutenu par la Direction Culture Département Ille et Vilaine, et le Service Protection de l'enfance Département Ille et Vilaine et les PEP 35.